Archives de Tag: photos

Au cas où l’on se demanderait ce qu’il advient de ce blog

Pas de billet depuis un moment ? Non, en effet. C’est que je préfère ces temps-ci poster sur mon Tumblr de photos : En marchant en regardant.

Photo : Vers gravés sur une souche d'arbre au bord du Canal Saint-Martin : "Quelques part / En suivant ma pensée / J'ai perdu mon chemin"

Vers gravés sur une souche d’arbre au bord du Canal Saint-Martin : « Quelques part / Poursuivant ma pensée / J’ai perdu mon chemin » (photo Irène Delse)

Au menu : une vraie sirène, un faux cactus, des bestioles sympathiques, de l’art inattendu, des tentatives d’humour douteux et quelques rencontres improbables, au fil des rencontres et de l’humeur. À Paris, surtout, mais aussi quelques autres lieux.

Le blog est toujours en sommeil, mais le Tumblr est ouvert

Même si on n’a rien à dire, ce n’est pas une raison pour garder le silence sur la Toile. Enfin, parfois. Il se trouve que j’ai accumulé au fil des ans (et des disques durs) une quantité assez respectable de photos, à Paris et ailleurs, qu’on pourrait classer au rayon « insolite », « curiosités » et autres « choses vues ». Un peu d’art urbain, un peu de nature en ville, beaucoup de coups de cœur pour des vues éphémères, souvent envolées aussitôt que capturées.

Deux oiseaux (collage), dans une rue de Paris.

Drôles d’oiseaux : collage éphémère à Paris, 18e.

Voici désormais un Tumblr où les découvrir : En marchant en regardant. Si le cœur vous en dit !

Croisée des chemins

C’est, en gros, l’état des lieux, pour ma vie et pour ce blog. Rien de tragique, rassurez-vous. Juste la vie. Peut-être aurai-je l’occasion d’en dire plus d’ici quelques jours. Ou peut-être pas.

Dans tous les cas, je prévois dans un avenir encore non déterminé, mais proche (allez, disons… septembre ?), de revenir à la publication. Promis.

En attendant, je rappelle que tout ce que j’ai déjà publié est disponible en ligne ici-même. Et voici un peu d’ombre bien verte, histoire d’alléger un peu l’atmosphère en ces temps de canicule…

Photo : grand platane étendant largement son ombre en été. (Irène Delse, 2010)

Photo : grand platane étendant largement son ombre en été. (Irène Delse, 2010)

Désolée du hiatus… et autres petites choses

Non, je ne suis pas perdue dans les glaces. D’ailleurs, même à Paris, la neige n’a pas tenu plus de quelques jours. (Qui a dit « Dommage » ?)

Photo : deux oies se reflètent sur l'eau d'un étang au mileu des arbres

Oies dans le parc Majolan (Gironde) – janvier 2013

Mais la Vraie Vie™ a ses priorités, qui à nous s’imposent… Sorry, pas de blog pendant ce temps, ni dans un avenir proche je crains. Qu’on se rassure, je vais bien (tant pis pour mes détracteurs, au fait) ; j’ai juste autre chose à faire ces temps-ci que de bloguer, surtout gratis.

Avec un peu de chance, cela inclura d’autres travaux d’écriture. Mais, chut, n’en soufflez mot ! 😉

En passant

What a weird orwellian world we live in: for no known reason, the Photoshop artists at Apple deleted the image of a galaxy in the astronomical photo they used as the default desktop wallpaper in Macintosh OS X Lion… Now … Lire la suite

Feline fruits

Beware of acacia trees in Africa: they may contain lions… (Gorgeous pic from National Geographic, gleefully blogged by – of course – P. Z. Myers.)

Lions, Kenya (photo: Mrs Wai Chun Turnbull)

Lions, Kenya (photo: Mrs Wai Chun Turnbull)

Of course, being the geek I am, I can’t help thinking of this photo too…

in canada cats grow on trees
(more Lolcats and funny pictures)

You know what this also reminds me of? Science-fiction. Remember the bio-engineered « kitten tree » in Lois McMaster Bujold’s Cetaganda? Some find it creepy, others just… Perfect. Horribly and adorably perfect.

Go figure.

Fin (pour le moment)

N’y allons pas par quatre chemins: oui, je sais, cela fait plus d’un mois que ce blogue n’a plus été mis à jour. Et non, hélas (ou tant mieux? c’est selon), il ne sera probablement pas réalimenté de sitôt.

Pourquoi? Oh, juste la Vie Réelle™ qui s’interpose…

Plus précisément, disons que j’ai peu à peu réalisé que j’en avais assez de jouer les éditorialistes occasionnelles, surtout dans un contexte aussi exaspérant. Par où commencer? Entre la saga de ceux qui légifèrent sur internet sans y entraver quoi que ce soit, celle d’un gouvernement aux abois qui multiplie les fumigènes avec la bénédiction de journalistes qu’on enverrait bien rempiler sur les bancs de l’école; entre la frilosité des éditeurs français devant le livre électronique (ah, si seulement on pouvait reproduire ce qui marche pour le livre papier!) et le climat général de ce pays où une héritière peut jouer les chefs de parti populiste sans sombrer dans le ridicule… Franchement, parfois, même le ricanement vengeur meurt sur les lèvres, dans un grand soupir d’impuissance.

Bref, commenter l’actualité, même limitée à l’édition, ou aux livrels, ou à internet, ce n’est plus trop ma tasse de thé.

Fatigue et dégoût? Oui, vous pouvez dire ça. Mais pas uniquement (et c’est heureux!): il y a aussi le désir de faire des choses qui échappent, justement, à tous ces sujets d’exaspération. Tiens, reprendre sérieusement l’écriture, par exemple…

Et c’est ma raison numéro 2 pour annoncer que je me mets en vacances de blogue pour une période indéterminée: le temps et l’énergie que je consacrerais à alimenter ce site pourrait être aussi bien (et probablement mieux) utilisé à un peu de création littéraire. Du moins, au genre de création littéraire (certains pourraient arguer que le blogue est un genre littéraire…) qui a un peu de chance de continuer à être lu même après que 99% d’entre nous auront oublié l’écume de l’actualité.

Bref, retour pour moi à la fiction! Je suis sûre qu’il y en a ici qui ne s’en plaindront pas, hmm?

En attendant, lecteurs et lectrices fidèles, ou bien nouveaux/nouvelles venu(e)s, on peut bien entendu toujours accéder aux textes que j’ai déjà mis en ligne, comprenant plusieurs nouvelles et un roman.

Merci, et j’espère à un de ces jours.