Archives de Tag: neige

Désolée du hiatus… et autres petites choses

Non, je ne suis pas perdue dans les glaces. D’ailleurs, même à Paris, la neige n’a pas tenu plus de quelques jours. (Qui a dit « Dommage » ?)

Photo : deux oies se reflètent sur l'eau d'un étang au mileu des arbres

Oies dans le parc Majolan (Gironde) – janvier 2013

Mais la Vraie Vie™ a ses priorités, qui à nous s’imposent… Sorry, pas de blog pendant ce temps, ni dans un avenir proche je crains. Qu’on se rassure, je vais bien (tant pis pour mes détracteurs, au fait) ; j’ai juste autre chose à faire ces temps-ci que de bloguer, surtout gratis.

Avec un peu de chance, cela inclura d’autres travaux d’écriture. Mais, chut, n’en soufflez mot ! 😉

Première neige pour… trois tigres de Sibérie

Parce que certains jours, on a tous besoin de vidéos débordantes à ras bords de l’élément adorable

Les bambins sont de jeunes Tigres de l’Amour (alias Tigres de Sibérie) nés au zoo du Bronx, à New York, et qui découvrent la neige pour la première fois.

Commentaire du biologiste Jerry Coyne (du blogue Why Evolution Is True, où j’ai piqué – sans vergogne aucune – cette vidéo): cette variété de tigre a manifestement développé au cours de son évolution les gènes nécessaires pour bien tolérer la neige… mais pas les gènes pour en avoir une connaissance innée! Et ces trois-là font comme tous les bébés mammifères du monde: ils jouent avec la nouveauté afin de mieux l’explorer.

De la neige à Noël? Dites merci au réchauffement climatique…

Et non, ce n’est pas une blague. Mais – très probablement – la conséquence d’un phénomène de physique bien connu: plus de réchauffement (du globe) conduit à plus d’évaporation (des mers), qui entraîne à son tour plus de précipitations (d’eau ou de neige selon la température locale).

C’est aussi une bonne occasion de rappeler la différence entre climat (sur de longues périodes, avec fluctuations) et météo (localisée dans l’espace et le temps).

Non seulement la tendance globale au réchauffement sur plus de 50 ans n’empêche pas des cycles avec des hauts et des bas – et c’est ainsi que pour l’année 2010, un hiver arctique dans l’hémisphère nord succède à 9 mois particulièrement chauds (voir une interview de Patrick Galois, de Météo France) – mais le fait que le globe se réchauffe conduit en soi à une tendance à l’augmentation de l’humidité présente dans l’atmosphère.

Si on se rappelle un peu le programme de sciences du primaire, on sait que la neige est de l’eau cristallisée, et qu’une chute de neige n’est pas forcément un signe de grand froid, mais que c’est ce qui se passe quand l’air contient suffisamment d’eau (en termes techniques, on parle de sursaturation) et que la température locale descend à zéro ou au-dessous.

Je simplifie, bien sûr, mais vous voyez le principe…

Pour les amateurs de science-fiction, je signale que John Wyndham avait déjà utilisé ce phénomène dans son roman-catastrophe de 1953 Le Péril vient de la mer. Là, ce sont des extraterrestres qui provoquent la fonte des calottes glaciaires, et non l’activité humaine, mais l’enchaînement des changements climatiques qui s’ensuivent est très bien décrit – et fort suggestif de la période présente, hélas.

Simon’s Cat : nouvelle vidéo

Bonne nouvelle pour les fans de Simon Tofield et de son fameux Simon’s Cat : il y a une nouvelle vidéo, « Snow Business », qui dépeint la découverte de la neige par le susdit chat…

(Source : Jerry Coyne, pour son « Félin du samedi ».)

À la fenêtre

Février à Paris : à chaque jour suffit sa neige. Et jusqu’ici, ça tient.

Neige sur le jardin