Archives de Tag: éducation

Harry Potter and the Opportunity for Science Education

A whole generation grew up on the Harry Potter books and the films adapted from these books. So, what does it mean? Everybody and their little sister is going to pay attention if you use dear Harry as a teaching prop!

For zoologists, both books and movies are a mine of educational opportunities. All those owls flitting to and fro, bringing wizards messages — oops! The species mentioned in the books are not always the same as those used in the films. In part because, for instance, it would be difficult, and quite dangerous, to have a huge eagle owl landing on the tender shoulders of a school-age kid… (Yes, even Draco.)

Harry Potter and the PSA, by lyosha

Now, if you are a botanist, how about telling us what a real willow looks like? Not like the films’ poor angry Whomping Willow, in any case!

And then, there’s genetics. This is straight from book canon, and basic knowledge about how wizards can be born from Muggles stock. (Hat tip: @SLSingh).

That’s creativity for you, people! Yes, creativity. Science can has it too.

Les croquemitaines

On voit parfois des trucs, dans la vie, qu’on aimerait ensuite effacer et prétendre nuls et non avenus… Ce qui bien sûr est impossible.

Comme ce soir, au supermarché, ce père qui, pour faire obéir un petit enfant (trois ou quatre ans à peu près), le menaçait de l’amener « à la police ». Je n’invente rien, je vous jure. Même si sur le moment j’ai cru que mes oreilles étaient parties toutes seules dans une autre dimension.

Oh, certes, je sais, de la façon dont on sait que les méridiens se rencontrent aux pôles, qu’il y a réellement des gens qui éduquent (?) leurs enfants de cette façon. Mais cela fait une drôle d’impression d’en rencontrer en vrai.

Et pour être juste, il faut signaler que ce monsieur n’est en retard que de quelques dizaines d’années sur ce qui est socialement acceptable. C’est par exemple ce qui serait arrivé à Alfred Hitchcock à l’âge de 5 ans, au début du XXe siècle: envoyé par son père porter un message au commissariat… et enfermé quelques heures en cellule sur la foi dudit message – pour lui donner une leçon, comme cela se faisait alors.

Bref, mon bonhomme du supermarché n’avait pas inventé de faire des agents de la force publique des croquemitaines. Il y a toute une tradition là-dessous.