Archives de Tag: apocalypse

Dear Guardian: That was a very silly article you did on Bugarach (and no, there’s no Mayan prophecy)

From time to time, even a respected press outlet gets in on the 2012-en-of-the-world bandwagon. This time, it’s Britain’s The Guardian, with the breathless title: « Bugarach: the French village destined to survive the Mayan apocalypse ».

Article by Angelique Chrisafis, The Guardian’s Paris correspondant

The content of the article is quite disingenuous, with statements like:

« According to a prophecy/internet rumour, which no one has ever quite got to the bottom of, an ancient Mayan calendar has predicted the end of the world will happen on the night of 21 December 2012, and only one place on earth will be saved: the sleepy village of Bugarach. »

Actually, we know quite well what’s going on. There’s even a whole Wikipedia webpage devoted to « The 2012 phenomenon », with discussion of the ancient Mayan calendar (no, NOT a prophecy) which was wrongly interpreted as showing an « end » to their time counting… just like our yearly calendars end on the 31st December, only to start again on January 1st of the year after that!

There’s also a Wikipedia page for Bugarach, with a mention of the cult settlements who gave rise to some serious concern here in France… but Ms Chrisafis’s article doesn’t tell us much more than what is already on the free encyclopedia, or in the various articles it links to.

As for the people of Bugarach, they have good reasons to be a bit wary of their celebrity among occultists, New Agers… and the world’s media. The Guardian‘s article acknowledges this, with what looks like unintentional humour (or perhaps is it faint sneer?):

« The oddity is that tourist bookings this year seem to be down slightly, not up. The usual walkers, eco-tourists and people coming for spiritual retreats seemed put off by news crews doing lives-to-camera on armageddon. »

Odd, indeed, to avoid a media circus when you just are looking for a place to enjoy nature in peace, far from the madding crowd…

Must be something special with the French, whom our dear British neighbours love to look down on, and scrutinize as if they were from another species.

Le maire de Bugarach en a un peu marre de ces histoires de fin du monde

Imaginez : une commune de 200 habitants, au près d’une petite montagne culminant à 1230 mètres, quelque part dans le sud de la France… mais célèbre un peu partout sur la planète comme présumé refuge contre la présumée fin du monde !

Photo : Bugarach, vue générale depuis le pic

Vous avez le bonjour de Bugarach (Aude), l’épicentre du « magnétisme positif » !

Du moins selon certains auteurs New Age et leurs fans… Les Bugarachois, eux, ne seraient pas contre l’afflux de touristes, la vente de souvenirs et autres, mais à un moment, trop, c’est trop. Le maire de Bugarach met en garde contre les casse-cous (l’alpinisme, ça ne s’improvise pas) ainsi que les profiteurs inventifs mais malhonnêtes qui vendent des cailloux du pic « authentiques » sur Internet.

Et s’il y a des drames, qui sera responsable ? D’autant qu’en plus des possibilités d’accident sur le pic, ou d’apocalypse organisée chez un groupe sectaire (« transition », paraît-il…),  il y a un lac (les baptêmes ésotériques ne mettent pas à l’abri de la noyade), plus un réseau de cavernes karstiques où peuvent se perdre mystiques et simples curieux.

Ajoutons au bouillon des histoires de trésor cathare enfoui, des rumeurs d’Arche d’Alliance (quoi, elle n’a pas déjà été trouvée par Indiana Jones ?) et d’activité OVNI (si c’est non identifié, comment on fait pour conclure qu’ils sont extraterrestres…) plus tout le roman sur la fin-du-monde-2012-prédite-par-les-Mayas… ou pas, vu qu’on trouve aussi dans leurs inscriptions des dates postérieures au 21 décembre. Ah zut. Et l’astronomie non plus n’a pas le bon goût de coopérer : pas de nouvelle planète en vue, de trou noir, de supernova, rien de rien.

Ça n’empêche pas les télés et autres de venir hanter le site. Il faut croire que Canal+ a dû déplacer beaucoup d’air (et espérer beaucoup des ventes du documentaires tourné à Bugarach) pour offrir aux habitants un an d’abonnement gratuit…