Archives de Catégorie: Métablogage

Au cas où l’on se demanderait ce qu’il advient de ce blog

Pas de billet depuis un moment ? Non, en effet. C’est que je préfère ces temps-ci poster sur mon Tumblr de photos : En marchant en regardant.

Photo : Vers gravés sur une souche d'arbre au bord du Canal Saint-Martin : "Quelques part / En suivant ma pensée / J'ai perdu mon chemin"

Vers gravés sur une souche d’arbre au bord du Canal Saint-Martin : « Quelques part / Poursuivant ma pensée / J’ai perdu mon chemin » (photo Irène Delse)

Au menu : une vraie sirène, un faux cactus, des bestioles sympathiques, de l’art inattendu, des tentatives d’humour douteux et quelques rencontres improbables, au fil des rencontres et de l’humeur. À Paris, surtout, mais aussi quelques autres lieux.

Le blog est toujours en sommeil, mais le Tumblr est ouvert

Même si on n’a rien à dire, ce n’est pas une raison pour garder le silence sur la Toile. Enfin, parfois. Il se trouve que j’ai accumulé au fil des ans (et des disques durs) une quantité assez respectable de photos, à Paris et ailleurs, qu’on pourrait classer au rayon « insolite », « curiosités » et autres « choses vues ». Un peu d’art urbain, un peu de nature en ville, beaucoup de coups de cœur pour des vues éphémères, souvent envolées aussitôt que capturées.

Deux oiseaux (collage), dans une rue de Paris.

Drôles d’oiseaux : collage éphémère à Paris, 18e.

Voici désormais un Tumblr où les découvrir : En marchant en regardant. Si le cœur vous en dit !

Croisée des chemins

C’est, en gros, l’état des lieux, pour ma vie et pour ce blog. Rien de tragique, rassurez-vous. Juste la vie. Peut-être aurai-je l’occasion d’en dire plus d’ici quelques jours. Ou peut-être pas.

Dans tous les cas, je prévois dans un avenir encore non déterminé, mais proche (allez, disons… septembre ?), de revenir à la publication. Promis.

En attendant, je rappelle que tout ce que j’ai déjà publié est disponible en ligne ici-même. Et voici un peu d’ombre bien verte, histoire d’alléger un peu l’atmosphère en ces temps de canicule…

Photo : grand platane étendant largement son ombre en été. (Irène Delse, 2010)

Photo : grand platane étendant largement son ombre en été. (Irène Delse, 2010)

Désolée du hiatus… et autres petites choses

Non, je ne suis pas perdue dans les glaces. D’ailleurs, même à Paris, la neige n’a pas tenu plus de quelques jours. (Qui a dit « Dommage » ?)

Photo : deux oies se reflètent sur l'eau d'un étang au mileu des arbres

Oies dans le parc Majolan (Gironde) – janvier 2013

Mais la Vraie Vie™ a ses priorités, qui à nous s’imposent… Sorry, pas de blog pendant ce temps, ni dans un avenir proche je crains. Qu’on se rassure, je vais bien (tant pis pour mes détracteurs, au fait) ; j’ai juste autre chose à faire ces temps-ci que de bloguer, surtout gratis.

Avec un peu de chance, cela inclura d’autres travaux d’écriture. Mais, chut, n’en soufflez mot ! 😉

Mon Cybook et moi (suite) : questions pour Bookeen — et les utilisateurs

Enfin, pas vraiment mes propres questions, mais celles posées par diverses personnes à la suite de mon billet sur la prise en main du Cybook Odyssey HD Frontlight de Bookeen. (Au fait, c’est amusant comme il y a eu un soudain pic de visites sur ce blog le 25 décembre… On dirait qu’il y a eu quelques liseuses sous le sapin, cette année !)

Image : des livres et des questions

« Help Books », via CC Search

Je précise tout de suite que je n’ai pas d’accès direct au SAV de l’entreprise ! Pour les questions précises, je signale à toutes fins utiles les FAQs sur leur site pour toutes questions sur les caractéristiques de l’appareil et ses fonctionnalités, et la section consacrée au support technique avec formulaire de contact et questions fréquemment posées. D’autres réponses (comment régler la luminosité, ajouter un signet, etc.) se trouvent dans le manuel de l’utilisateur qui est enregistré dans la bibliothèque du Cybook, ou qu’on peut télécharger en plusieurs langues sur le site du constructeur. On peut aussi consulter le blog de Bookeen pour les infos sur les mises à jour, leur fil Twitter ou leur page Facebook. Enfin, une ressource importante sur internet qu’il ne faut pas négliger : les forums d’utilisateurs ! Pour les liseuses, l’incontournable est Mobileread, qui a des sections spéciales Bookeen/Cybook en anglais et en français. Et bien sûr, il y a celle du forum lire-numérique.

Une question qui est revenue fréquemment dans les commentaires de mon billet concernait un problème pour tourner les pages, problème que je n’ai pas mais qui semble lié au logiciel : voir les sections « Logiciel Cybook » et « Mise à jour » du support technique. Pour d’autres questions (écran bloqué sur une page, signets qui disparaissent…), la réponse est peut-être dans celle consacrée aux « Erreurs et dépannage ».

Voilà, voilà. J’espère que cela aidera les Bookeeneuses et Bookeeneux… 😉

La Tribune de Genève, avec un de mes tweets dedans

Authentique ! Et mini-moment de gonflage d’ego, bien sûr… 😉

Capture d'écran Twitter avec le hashtag #UMPlosion

Capture d’écran Twitter vers 16h, à Paris comme à Genève

« Duel Fillon-Copé : Sur Twitter, même la droite se moque de l’UMP » (Hé oui, c’est leur titre, pas le mien !)

En tout cas, à l’heure où je poste ce billet, toujours pas de fumée blanche…

Tentative de dépoussiérage d’un blogue

Combien de mois que je n’ai pas blogué ? Depuis le 14 juillet, donc un peu plus de 3 mois. On se rouille.

Photo : statue de mammouth au Jardin des Plantes à Paris

Cela ne veut pas dire que je n’ai rien fichu en ligne… Voir @irenedelse par exemple ! 😉

D’ailleurs, c’est sur Twitter que j’ai découvert, grâce à @rosselin, @Zgur_ et bien d’autres, un entretien accordé par Emmanuel Todd à Marianne. Faut-il encore présenter ce chercheur, spécialiste des structures familiales, devenu l’un des intellectuels les plus écoutés de France ?

« Je suis historien et toujours dans le bonheur d’être débarrassé de Sarkozy. C’est quand même quelque chose qu’on peut déguster, non ? Si le président sorti avait été réélu, nous ne pourrions pas aujourd’hui débattre des problèmes économiques de la France. Nous serions encore en train de piapiater sur l’identité nationale, les Roms, les musulmans, les enseignants, les chômeurs et autres boucs émissaires, oubliant la débâcle industrielle et le déficit commercial. » (Emmanuel Todd, Marianne, 16/10/2012)

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce textes ; beaucoup d’à-peu-près, aussi, ou de paris sur l’avenir… et quelques points qui me font tiquer.

Lorsqu’il se réfère (à propos du débat en Allemagne sur la circoncision rituelle) à l’anthropologie, un domaine que je connais un peu, pour l’avoir étudié dans ma folle jeunesse, Todd y va tranquillement à la louche, mêlant le niveau d’analyse sur les États, les groupes culturels, l’avis des individus concernés et la question des droits humains. Un exemple, vous me direz, mais c’est tout le problème : si, lorsque je connais le sujet, je trouve des approximations douteuses chez un « expert », comment accepter tout ce qu’il dit sur les autres sujets ?

Et pourquoi, au fond, interroger sans arrêt des historiens, démographes, linguistes (hello, Mr. Noam Chomsky…), profs de philo (houhou, Michel Onfray ?) ou encore de lettres sur des sujets où ils n’ont pas vraiment beaucoup plus d’expertise que la plupart des gens ?

Bref, gare à l’effet « carnet d’adresse du journaliste », qui s’étoffe mais ne se renouvelle pas.

N.B. À propos de réseaux « sociaux » : j’ai aussi supprimé mon compte Facebook. On se doute pourquoi si on suit les dernières affaires de données-privées-qui-ne-l’étaient-pas-trop… Je n’y venais quasiment jamais, de toute façon.