Archives mensuelles : avril 2018

Qui joue avec les taxes locales ?

Petit billet politique décalé d’une semaine, de retour de vacances.

Statue taillée à la tronçonneuse dans une souche et représentant un footballeur

Carte postale de vacances. Non, rien à voir avec la politique. Domaine de Pinsan, Eysines (33)

Il y a de bien curieuses coïncidences. Dans certaines collectivités locales dont l’orientation politique est, disons, pas très proche de la majorité présidentielle, la mise en place par le gouvernement de la suppression de la taxe d’habitation (une promesse de campagne d’Emmanuel Macron) a été suivie par la hausse de diverses taxes locales, voire carrément l’invention de taxes nouvelles ! Mieux – ou pire, si on préfère – le maire de Clichy évoque publiquement la suppression des crèches municipales, laissant entendre que la commune est aux abois sur le plan financier !

Quelle coïncidence (bis) : la déclaration du maire de Clichy à RTL suit de peu l’annonce du plan pour la petite enfance annoncé par la ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn. Si le but était de saboter ce que le gouvernement met en place pour aider les ménages moyens et modestes, ce serait parfait.

Vous me direz : oui, mais il faut bien compenser la baisse de recettes fiscales, non ? Ce qui se prend d’un côté de gagne de l’autre, etc.

Oui et non ! Car, et les maires ont été les premiers informés là dessus, la taxe d’habitation sera compensée, à l’euro près, par l’État. Les édiles qui aujourd’hui rivalisent d’imagination pour créer de nouvelles taxes montrent d’ailleurs le bout du nez quand ils admettent que, oui, il y a un processus de concertation avec le gouvernement pour cette compensation, mais ils ne lui font pas confiance, voyez-vous…

C’est là que la couleur politique de ces communes et agglomérations serait intéressante à cartographier. Seraient-ce les mêmes qui escomptent un retour de bâton électoral en 2020, pour les municipales ? Je ne prendrais même pas les paris.

Publicités