Mais si, cher monsieur, vous êtes féministe…

Malgré quelques difficultés à passer le cap de l’identification (ô, Blogger, pourquoi tant de haine?) mon commentaire sur Scepticisme scientifique est donc passé. Mais au fait, pourquoi n’en faire profiter que le lectorat de Jean-Michel Abrassart? Cela mérite d’être dit et répété, apparemment.

Voici donc ce que j’écrivais:

Ben, pourquoi « pas un fan du féminisme »? [Alors que ce blogueur condamne les attitudes sexistes, justement.] Si, si, défendre le point de vue que les femmes naissent égales aux hommes en dignités et en droits et qu’il y a encore des progrès à faire pour mettre la chose en pratique, y compris dans les pays occidentaux, c’est exactement ce que pense la (très) grande majorité des féministes…😉

Voilà, voilà. Je vous laisse méditer tout ça. Et n’oubliez pas de lire le billet sur lequel je rebondis. Au-delà l’appel à balayer devant sa porte quand on veut combattre les discriminations sexistes à caractère religieux, Jean-Michel y rappelle que la saine levée de boucliers de nombreux athées contre l’attitude de Sir Richard Dawkins himself illustre bien l’inanité de la critique consistant à apposer à ce mouvement l’étiquette de simples « fans » ou « membres d’une secte comme une autre »…

2 réponses à “Mais si, cher monsieur, vous êtes féministe…

  1. Bonjour,

    En ce qui concerne le féminisme, l’objectif de ce mouvement va bien au-delà de l’égalité homme/femme. Il y a aussi de nombreuses dérives intellectuelles, que je ne vais pas détailler ici (par ex. l’idée que la science serait prétendument masculine, et qu’il faudrait créer une science féministe). J’apprécie par exemple le site web « Equalism Activism » qui a pour objet de critiquer le féminisme, en vue de tendre vers une réelle égalité. Plutôt que de me reconnaître dans le féminisme, je pense plutôt tendre vers le masculisme (mouvement de « male defense »). Encore une fois, je suis pour l’égalité des sexes. Si beaucoup de féministes défendent la même chose, ou en tout cas prétendent défendre la même chose, malheureusement je ne pense pas pouvoir me considérer féministe moi-même, au vu des dérives de ce mouvement.

    Sceptiquement vôtre,

  2. Bon, je n’avais pas l’intention de répondre, surtout pour couper les cheveux en quatre sur des questions de définitions de vocabulaire… Mais puisque tu cites mon billet dans ton nouvel article, je vais au moins me fendre de quelques mots.

    En bref, je réitère ce que j’ai déjà dit : pourquoi cette insistance à opposer féminisme et égalité des sexes ? En fait, on ne peut le faire que si on choisit une définition sur mesure de ce qu’on appelle « féminisme »… Pas un bon signe, ça, comme toute personne à la culture sceptique devrait le voir. Mais c’est ce que j’ai l’impression que tu fais, hélas, lorsque tu invoques l’existence de « certaines féministes » qui iraient trop loin sur certains points, et fais comme si elles étaient parfaitement représentatives du féminisme afin de refuser de soutenir ce mouvement.

    Cela m’embête un peu d’employer des gros mots envers quelqu’un que, par ailleurs, j’estime, mais… Gare au « strawman », ici.

    D’autre part, l’article du Guardian que tu cites dans ton article a l’air fort intéressant, et parle d’un problème terrible, mais j’espère que ni toi ni l’auteur de l’article ne mettez sérieusement sur le même plan la violence qui peut avoir lieu dans une situation de guerre, ou dans des lieux comme les prisons, avec un fait que dénoncent les féministes (mais pas seulement !), c’est-à-dire que la vie quotidienne de la quasi-totalité des femmes de la planète comporte une risque non négligeable de violences sexuelles. Ce n’est pas une question de jouer à « qui est plus victime », c’est juste un fait. Comme le fait que la plupart des cultures actuelles, y compris la nôtre, sont plus ou moins ouvertement sexistes est juste cela : un fait. Et qui se traduit par divers phénomènes (sur-représentativité des hommes dans les postes de direction, salaires moindres pour les femmes, etc.), mais aussi précisément par les clichés qui ont la vie dure sur le rôle des deux sexes, et qui conduisent à confier (puisque tu cites cet exemple) l’enfant le plus souvent à la mère… C’est un mécanisme bien analysé par les féministes, et si tu veux faire avancer les choses de ce côté, ce n’est pas en combattant « le féminisme » que tu y arriveras.

    Je te conseille aussi de rechercher le terme « kyriarchie » sur internet, un concept qui a été développé par… des intellectuel(e)s féministes, pour désigner le fait que les sociétés dites patriarcales (dont la nôtre) comprennent en fait généralement plusieurs formes d’inégalités qui se recoupent et ne s’annulent pas : rôle prééminent des hommes, mais aussi discriminations raciales, ou basées sur la religion, l’âge, l’orientation sexuelle ou l’appartenance à une classe sociale…

    Enfin, tant qu’à suggérer de googler, je signale pour toutes questions sur le féminisme un excellent site en anglais intitulé « Finally, a Feminism 101 blog », qui se donne justement pour tâche de répondre aux questions telles que « mais les hommes aussi peuvent être victimes » ou « mais les femmes ont d’autres avantages » ou encore « je ne suis pas contre l’égalité des sexes mais les féministes sont des extrémistes d’un autre genre »…

    http://finallyfeminism101.wordpress.com/

    Bonne lecture, j’espère !

    P.S. Tiens, au fait, pour illustrer une notion qui semble souvent échapper aux gens qui discutent sur le féminisme, celle de « privilège », je conseille ce billet de l’écrivain John Scalzi (pas uniquement à propos de l’inégalité entre sexes, mais aussi du racisme, de l’homophobie, etc.) :

    http://whatever.scalzi.com/2010/10/18/things-i-dont-have-to-think-about-today/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s