Message de service: fichiers, formats et feuilleton

On m’a fait remarquer, sur Twitter, que mon choix de suggérer l’utilitaire DotEpub aux lectrices et lecteurs voulant transférer les pages de ce blogue contenant les chapitres de L’Héritier du Tigre sur leur téléphone (ou liseuse, ou tablette) n’était pas forcément exempt de problèmes.

Quoi, quoi, il y a quelque chose d’imparfait en ce bas monde?

Personnellement, je ne suis pas actionnaire de DotEpub (hé!) et je ne l’ai conseillé que parce que je l’avais essayé moi-même et pu observer que cela marchait très bien pour des pages web classiques, pas trop longues et surtout ne contenant pas d’images volumineuses.

Je l’ai notamment testé sur les chapitres 1, 2 et 3 du feuilleton. (Ben oui.) L’avantage principal de DotEpub est qu’il s’inclut très simplement dans les navigateur Firefox (un très bon navigateur…) aussi bien que Chrome et Safari, et qu’il permet de produire à la volée des fichiers epub tout à fait présentables. Voir là-dessus un article de L’Actu des Ebooks.

(Remarque au passage: j’ai aussi testé DotEpub sur des pages plus complexes, de la longueur d’un roman complet par exemple, et avec des liens hypertextes internes. Et ça marche. Apparemment, le problème numéro 1, ce sont les images ou graphiques. Dans le cas présent, on est donc tranquilles.)

Après, c’est une question de choix personnel autant que de technique. On peut ne pas aimer rajouter des trucs dans son navigateur. On peut vouloir utiliser un autre navigateur, non compatible avec DotEpub. On veut pouvoir retravailler le fichier HTML avant de le convertir en epub, également.

Dans ce cas, le petit DotEpub est forcément peu utile. Mais il y a bien sûr d’autres possibilités pour passer de la page HTML au fichier epub. Et notamment le logiciel Calibre, que j’ai déjà eu l’occasion de recommander, et qui permet à peu près de tout faire avec des livres électroniques.

Gestion d’e-bibliothèque, conversion de fichiers HTML en .epub ou .mobi ou autre format… C’est un vrai couteau suisse.

Dernière précision: si pour l’instant je publie les chapitres un par un, ici, sous forme de billets du blogue, c’est d’une part pour tenter l’expérience de l’e-feuilleton; mais aussi parce que j’en profiter pour réviser légèrement le texte au fur et à mesure. On  trouve toujours des coquilles ou erreurs qui traînent ici et là…

Après, une fois les 24 chapitres en ligne, je n’exclus pas d’y rajouter le fichier du texte complet à télécharger. Et là se reposera la question des formats. Ainsi que des outils pour les manipuler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s