«Si mon ministère peut être une machine à fabriquer de bons petits décérébrés, je serai très heureux»

D’accord, d’accord. Je ne l’aurais pas cru sans le constater moi-même, mais c’est la seule conclusion possible: Éric Besson est un robot. Et il veut robotiser la France à son image.

Car la patrie en danger nécessite plus de formatage! Citoyens, citoyennes, présentez-vous demain à l’usine n°50/12-ZW pour réinstallation obligatoire du logiciel! Tous au pas, en avant, marche! Une, deux! L’avenir de l’homme est le zorglhomme, alias Homo machinus bessonoïdus!

Te ne 2012: zetov Bulgroz ruop al Ecnarf?

Une réponse à “«Si mon ministère peut être une machine à fabriquer de bons petits décérébrés, je serai très heureux»

  1. c’est vulu et depuis longtemps : baisse du niveau des diplomes, temps de cerveau libre pour coca cola, cosommation, division, pas de cogiation et d’analyse, encore pire chez les générations qui arrivent, donc pas de mouvements forts, pas de leaders donc… pas d’opposition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s