Archives quotidiennes : 11 septembre 2010

Le Monde diplo sioniste, Caroline Fourest pro-islamiste? Savent plus quoi inventer…

Avoir des idées tranchées en politique, voire extrêmes, ce n’est pas forcément un problème en soi. C’est parfois simplement l’effet d’une intransigeance sur des principes. Mais cela peut aussi vouloir dire qu’on voit le monde de façon simpliste, tout en noir et blanc. «Qui n’est pas avec moi est contre moi,» comme a si bien dit certain président américain, citant l’Évangile selon Matthieu

Et parfois, c’est le signe qu’on a carrément perdu contact avec la réalité. Comme lorsque le site du Réseau Voltaire accuse Politis et le Monde diplomatique de se faire les «collabos» du sionisme, «sous couvert» de soutien au peuple palestinien!

Ben oui, quoi, si  on ne réclame pas la disparition d’Israël, c’est qu’on soutient forcément l’occupation de la Palestine. Faux dilemne et CQFD.

Bon, cela dit, on savait que Thierry Meyssan et ses copains étaient partis en roue libre depuis un bon moment. (Et ça fait mal de les voir récupérer le nom du philosophe des Lumières pour débiter leurs sottises haineuses, oh, mais que c’est pénible…)

Ou bien il y a le cas de Riposte Laïque (dont j’avais déjà parlé ici, d’ailleurs), qui prétend que Caroline Fourest serait secrètement une «fonctionnaire d’Eurabia», bref agirait comme agente d’un complot islamiste mondial.

Ici encore, il faut une bien spéciale logique pour voir dans l’adversaire résolue de Tariq Ramadan une partisane de l’instauration de la charia en Europe… Mais pour le groupe qui l’accuse, c’est évident: la journaliste critique la reprise de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés? C’est qu’elle doit forcément être une ennemie d’Israël! Et cela ne peut s’expliquer que par un soutien au programme des islamistes, pas d’autre raison possible!

Il faudrait instituer un rattrapage scolaire d’urgence pour ces prétendus défenseurs de Voltaire et de la laïcité — une mise à jour en logique, tiens! Ce ne serait pas du luxe.

Et à défaut, on peut toujours recommander la lecture de Conspiracy Watch — en français.

The cat who liked to be vacuum-cleaned

No pet was harmed to make this video. To the exact contrary, indeed!

From the files of cuteology central, a.k.a. Cute Overload, as well as the funny guys at ICHC.

Ces autres «11 septembre» qui ont marqué l’histoire

Oui, bien sûr, c’est aujourd’hui qu’on commémore (?) l’attentat meurtrier sur New York. Ou du moins, on honore la mémoire des victimes, et on se lamente sur les répercussions que cela eut dans le monde. C’est aussi le jour où l’on peut s’employer à décrasser la cervelle aux conspirationnistes. Non mais.

Mais il y a d’autres «11 septembre».

Celui de 1973, au Chili, vous vous souvenez? (Moi pas, remarquez. J’avais quatre ans, et j’entrais en maternelle. Mais passons.) La mort d’Allende, la fin d’une expérience démocratique et sociale et le début d’une sinistre dictature — qui eut l’intéressante distinction d’être courtisée aussi bien par Margaret Thatcher que par Mère Térésa: ah, les «étranges compagnons de lit» qu’engendre la politique…

Et puis, comme le rappelle plaisamment Guy Birenbaum, il y a le 11 septembre 1962, quand les Beatles, qui n’étaient pas encore les Fab Four, ont finalisé leur premier single!

Ah, là, au moins, on a un événement immortel, m’sieurs-dames.