Archives quotidiennes : 6 août 2010

La danse de l’atome, 1945-1998

La vidéo ci-dessous a fait le tour des blogues de la planète, de Pink Tentacle à Boing Boing ou, chez nous, Ecrans et SuchaBlog. Et bien sûr, on peut la voir sur YouTube et DailyMotion.

C’est une carte animée des explosions nucléaires recensées de par le globe au XXe siècle, de 1945 à 1998, réalisée par l’artiste japonais Isao Hashimoto. Pas moins de 2053 détonations, depuis les essais d’Alamogordo et les bombes de Hiroshima et Nagasaki, jusqu’aux derniers essais de l’Inde et du Pakistan. Près de 40 par an.

Il ne manque que les deux essais de la Corée du Nord en 2006 et 2009. Sinon, toute l’histoire de l’atome militaire au XXe siècle est là, du projet Manhattan au Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) de 1996.

Le nombre total figure en bas de l’écran à droite, la date en haut à droite (numéro du mois, puis année), et le drapeau du pays apparaît dans la marge du haut ou du bas avec le nombre de détonations provoquées par ce pays. Les explosions s’allument une à une, puis s’éteignent, accompagnées d’effets sonores, comme un étrange ballet moderne, un son et lumière géopolitique… L’effet total est fascinant. Littéralement.

Deux choses qui me frappent:

  • Les États-unis et l’URSS ont passé l’essentiel de la Guerre froide à nucléariser leur propre territoire. La Chine, l’Inde et le Pakistan ont aussi fait sauter leurs bombes chez eux. Le Royaume-Uni et la France ont trouvé le moyen d’effectuer leurs essais hors de leur territoire métropolitain: la France en Algérie, puis dans le Pacifique; le Royaume-Uni, en Australie, dans le Pacifique et même – relations «privilégiées» obligent – aux États-Unis!
  • La France, relativement tard venue, s’est très, très vite rattrapée. Elle a aussi été l’une des dernières à arrêter.

Voilà, c’était mon billet pour le 6 août, anniversaire du lancement de la première bombe atomique à Hiroshima, il y a 65 ans.