Wikileaks en Afghanistan: quand la Grande Muette l’ouvre…

Enfin, l’entrouvre, par Web interposé. On appelle déjà ça la plus grande fuite de renseignements militaires de l’histoire.

La dernière affaire Wikileaks met à nu le quotidien peu glorieux de cette guerre que l’on fait en notre nom. Cafouillages meurtriers, «tirs amis» et «dégâts collatéraux» (c’est-à-dire victimes civiles – ah, ces euphémismes!) en tous genres, trouble jeu de l’allié pakistanais, tiraillements dans les pratiques et les objectifs des différents membres de la coalition (les USA n’étant pas vraiment sur la longueur d’onde que les autres), confusions dans les buts de guerre: lutte contre le terrorisme? L’opium? Pour les droits de l’homme? Ou juste établissement d’un régime local complaisant…

Le linge sale est étalé au grand jour. Difficile de ne pas rapprocher ça de l’affaire du général McCrystal et de ses confessions au kärcher à des journalistes de Rolling Stone.

La faute du général (aussitôt limogé) avait bien sûr été de déblatérer publiquement sur le compte de son commandant en chef, Obama. Pas très professionnel, pour un officier. Mais ce faisant, il en révélait long sur l’état d’esprit des troupes sur le terrain. Si les militaires engagés en Afghanistan, y compris au sommet de l’État-major, pensent qu’ils sont en train de perdre la guerre, et qu’ils ont l’impression de ne pas être entendus par les autorités civiles qu’ils sont censés servir, que leur reste-t-il pour faire passer le message?

Faire fuiter des documents bruts de décoffrage sur un site internet du genre Wikileaks, par exemple…

Ce qui prouve encore une fois qu’on peut mener un âne à la rivière, mais pas le forcer à avoir soif. Aujourd’hui, les bêtes de somme en treillis en ont manifestement gros en travers de la gorge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s