Facebook, tout le monde descend. Je répète, tout le monde descend…

Avis à la Facebookepopulation : d’ici le 26 mai, ce compte et toutes les informations qu’il contient auront disparu de la Facebookosphère. Idem pour le NetworkedBlog attenant.

Pourquoi ? J’ai décidé de supprimer ma page Facebook. Pas « désactiver », non, supprimer définitivement. Nuance. Si, si, c’est possible, même si FB n’aime pas trop que vous fassiez cela. D’ailleurs, voyez le délai de deux semaines qu’ils imposent pour valider la suppression effective du compte : j’ai rempli le formulaire aujourd’hui, le compte ne disparaîtra que le 26 mai. Sans justification, d’ailleurs. C’est juste l’une des mille et une façons qu’a FB de prendre les usagers pour des buses.

Pourquoi je pars ? Oh, disons que la dernière faille de sécurité, celle du chat, venant après l’affaire des courriels non sécurisés, venant après le changement des conditions d’utilisation, qui réaffecte unilatéralement certaines données privées dans le champ public – tout cela en plus de la frustration croissante que je ressentais à utiliser ce site/réseau lourdingue, bourré de spam et de pseudo-jeux à la mord-moi-le-clavier… Bref, pour faire simple, disons que marre, c’est marre.

  • Mais, euh, argh ! Comment on pourra me contacter, alors ?

Facile. Comme précédemment : soit en commentant ici, sur ce blogue (pas d’inscription nécessaire). Ou en m’envoyant un message sur Twitter, pour ceux qui ont un compte de gazouillis. Voire, si on est trrrès rassis et conservateur, avec cette adresse électronique :

irenedelse <chez> gmail.com

En remplaçant <chez> par une arobase. Vous savez, le machin rond avec un a minuscule dedans…

  • Dites donc, ce n’est pas la première fois que je « quitte » l’écosystème FB, non ?

Ha. Oui et non. La dernière fois, FB était surtout casse-pied (la pub, les quizz, jeux et gadgets qui bouffent du temps et de la bande passante…) mais pas aussi big-brotheroïde qu’aujourd’hui. Et surtout, la seule chose qu’ils ont améliorée, à mon avis, c’est qu’on peut désormais réellement supprimer son compte. Eh oui, j’avais précédemment quitté Facebook en désactivant mon compte, faute d’autre possibilité !

Et il n’est toujours pas évident de découvrir la page de suppression. Mais c’est possible, en cliquant sur ce lien :

https://ssl.facebook.com/help/contact.php?show_form=delete_account&__a=3

Et en appliquant les directives suivantes :

  1. Cliquez « Envoyez » pour confirmer la suppression.
  2. Entrez votre mot de passe et le résultat du CAPTCHA (à vos souhaits) pour montrer que oui, c’est du sérieux-pour-de-vrai.
  3. Acceptez encore une fois.

Enfin, surtout, jusques et y compris à la date annoncée pour la suppression effective de votre compte, ne vous reconnectez pas !  N‘utilisez pas non plus Facebook Connect pour vous abonner à un autre site ou commenter sur un blogue… Et pour cette raison, nettoyez l’historique de votre navigateur Internet de ses cookies (certains peuvent avoir enregistré la connexion automatique à Facebook).

Enfin, bien sûr, ne cliquez pas directement sur les liens des courriels que vous envoient vos « amis » par Facebook !

Ou sinon, vous risqueriez d’avoir tout à recommencer.

À bon entendeur…

6 réponses à “Facebook, tout le monde descend. Je répète, tout le monde descend…

  1. Pingback: Tweets that mention Facebook, tout le monde descend. Je répète, tout le monde descend… | L'Extérieur de l'Asile -- Topsy.com

  2. Responsabilité de la protection des données : soutenez-vous cet Appel au boycott de Facebook par VZBZ ? Question vue sur Pnyx.com : http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/664

    • À l’avenir, faites attention aux messages qui contiennent des liens hypertexte, surtout si le lien est en double, sous votre nom et dans le commentaire : cela passe très vite pour du spam, et est retenu comme tel par Akismet. (En fait, j’aurais bien laissé celui-ci dans le filtre, vu qu’il s’agit d’un appel au boycott spécifiquement par VZBZ, en Allemagne, et non d’une question liée au contenu de mon billet ! Mais vu l’actualité, on peut considérer que c’est d’intérêt général.)

      • 🙂

        Irène : Merci tout de même de ne pas abuser. Les liens vers vos articles/sondages, etc., ça va bien une fois. Deux, à la rigueur. Là, ça fait trois : je l’enlève.

  3. Merci pour cet article salutaire. C’est vrai que la situation actuelle de FB rappelle fâcheusement l’histoire de la grenouille dans l’eau de plus en plus chaude. Je me barre aussi. En espérant que beaucoup quitteront la marmite avant d’être bouillis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s