Le caractère des polices

Pour un meilleur impact sur vos lecteurs, choisissez bien vos polices de caractères ! On s’en doutait ? Oui. Mais c’est aussi dans ce sens que conclut une étude sur « la perception des polices (de caractères) au plan des émotions et de la persuasion » (« Emotional and persuasive perception of fonts », par S. Juni et J.S. Gross, deux psychologues de l’Université de New York).

Le but de l’étude était de comparer deux polices courantes, Arial et Times New Roman, et de voir si un même texte était lu différemment ou non selon sa typographie. On a mis à la tâche 102 étudiants, qui ont dû lire un même texte satirique imprimé dans les deux polices (mais dans la même taille de caractère), et cocher ensuite les termes qui décrivaient le mieux l’effet produit sur eux par le texte.

Résultats de l’étude ? Intéressants : un texte satirique est à la fois plus drôle et plus exaspérant – donc a un impact satirique plus marqué – s’il est écrit en Times New Roman qu’en Arial.

Est-ce à dire que pour faire passer un message complexe, qu’on peut lire à plusieurs niveaux, il vaut mieux ne pas utiliser le genre de police claire, simple et sans fioriture qu’est Arial, qui afficherait dès l’abord un gros « Lire ce texte au premier degré » ? Alors que Times New Roman et autres polices d’aspect livresque, associées à la littérature (et aux journaux de référence…) pourraient mieux préparer à une lecture active, voire interactive ?

Hmm. On notera que l’extrait de l’étude publié dans PubMed est affiché dans une police linéale qui semble bien être de la famille Arial. Alors que le blogue où j’ai trouvé cette référence, Pharyngula (tout comme l’autre blogue scientifique qu’il cite, Discoblog), emploie des caractères adornés d’empattements (ou serifs), comme le Times New Roman.

Coïncidence ? Ou judicieux emploi de ressources typographiques ?

À votre avis ?

(Et non, je ne me prononcerai pas sur le cas de Comic Sans MS. Ni même de Papyrus, pour rester dans le registre des polices ubiquistiquement agaçantes…)

5 réponses à “Le caractère des polices

  1. Je ne parviens pas à retrouver dans le grand désordre de mon propre blogue le billet où j’avais parlé de la typo vue à travers les orientations de tracts politiques. Je ne sais plus qui — Alex P. ou Lobo ? — citait une étude sérieuse d’origine britannique montrant par exemple que les partis les plus à droite employaient surtout une certaine famille de caractères, de type très autoritaires, toujours sans empattement et de préférence très carrés (le tout dans une esthétique évoquant avant tout les prospectus de supermarchés ou les couvertures de magazines bas-de-gamme). C’était cependant plus vu du côté de l’émetteur que du récepteur. On construit son lecteur aussi à ce genre de détails.

    • Dominique, cette étude sur l’usage des polices sans empattements me dit quelque chose, à moi aussi, mais je ne trouve pas les références.

      En revanche, cela me fait penser au cas exemplaire de la police Helvetica (dont l’Arial cher à Microsoft est d’ailleurs un clone) : sa sobriété et sa grande lisibilité l’ont faite adopter dans de nombreux pays pour les signaux urbains, mais aussi par la plupart des grandes entreprises pour leurs logos et leur communication. Perçue au départ comme un véhicule de modernité, Helvetica est devenu au fil des années un marqueur de l’establishment. À tel point que dans les années 70, les créateurs de la contre-culture l’ont violemment rejetée, l’assimilant carrément parfois à « une armée de soldats nazis marchant en rangs serrés » !

      On trouve tout cela, et bien plus, dans le film Helvetica, de Gary Hustwit, qui est tout à fait recommandable.
      http://www.helveticafilm.com/

  2. Pingback: Tweets that mention Le caractère des polices « L'Extérieur de l'Asile -- Topsy.com

  3. i shot the serif….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s