Archives quotidiennes : 21 avril 2010

Google chiffre pour nous les demandes de censure

Repéré sur Boing Boing et PC INpact : le nouvel outil en ligne de Google, « Government requests », chiffre les demandes de censure qui lui sont adressées par des organismes officiels.

Les résultats sont affichés par pays et en distinguant entre demandes de suppression et demandes d’information sur les usagers. Sont aussi incluses les requêtes concernant les services rachetés par Google, comme YouTube et le réseau social Orkut.

La FAQ (en anglais) nous prévient aimablement que ces chiffres sont encore imparfaits :  ils ne concernent que le deuxième semestre 2009 ; les requêtes concernant plusieurs personnes comptent pour une seule tentative de censure. Les pays où on enregistre moins de 30 demandes ne figurent pas sur la liste. Et les retraits liés à la pédopornographie et autres crimes allant à l’encontre des conditions d’utilisation des services Google ne sont pas comptabilisés.

Mais c’est une façon intéressante de garder trace et visualiser les tentatives gouvernementales d’entrave à la liberté d’expression en ligne, en comparant les différents pays. D’autant que Google publie ces requêtes sur ChillingEffects.org, la base de donnée en ligne des menaces s.

En Europe, apprend-on ainsi, la plupart des demandes concernent des infractions aux lois sur l’incitation à la haine et la négation de crimes contre l’humanité. La France adresse à Google et YouTube peu de demandes de suppression, mais réclame beaucoup d’informations sur des usagers. (Vous croyez que la personne qui avait commenté « Hou la menteuse » sous une vidéo de Nadine Morano est dans le lot ?)

Un cas très… particulier, cependant, est celui de la Chine : impossible à Google de publier le nombre de requêtes envoyées par le gouvernement, qui classe carrément « Secret défense » ce genre d’information !

On n’est pas pris pour des idiots, franchement, au pays qui se veut le « milieu du monde ».

Let’s test Rebecca Watson’s theory of nudity and catastrophes!

Pure genius. See the video for yourself. Or read the transcript.

(Y’know, it would be easy to sympathize with hodjatoleslam Sedighi. Somehow. Telling people to « repent » and pray – and cover themselfves with shapeless garments if they are females – is obviously cheaper for the authorities than building earthquake-proof houses. Or funding research in seismic detection and advance warning systems. And even if it doesn’t actually help, it makes the said authorities look like they do something. Which is paramount if they want to stay in power. Who needs facts when you can use people’s fears to control them?)