Un libraire en ligne qui n’aime pas les DRM

Les titres avec DRM, c’est deux fois moins de ventes et nettement plus de SAV : un constat établi chez Immatériel.fr, détaillant en livres numériques.

Problèmes de compatibilité, nécessité d’installer un logiciel spécifique, complexité des transferts sur les liseuses… Pas vraiment user-friendly, tout ça.

Et, chose intéressante, l’absence de DRM n’incite pas spécialement au piratage :

Enfin, notre expérience nous montre que ceux qui déposent les fichiers sur Internet sont majoritairement de faux clients qui utilisent des cartes de crédit volées, et n’ont pas vraiment de scrupules à partager les fichiers, avec ou sans DRM (car bien sûr, les livres avec DRM sont aussi piratés, soit parce que le verrou est cassé, soit parce que la version papier est scannée). Au moins eux ne se plaignent jamais…

En prime, mettre des verrous numériques est un coût supplémentaire, qui se répercute au final sur l’acheteur.

Conclusion : le mieux, ce serait clairement de se passer de ces gadgets qui coûtent cher à tout le monde et n’assurent qu’une sécurité illusoire. Un simple marquage du fichier assure la traçabilité de la vente et sert de « DRM social ».

Hélas, la majorité des éditeurs français ne semble pas prête à entendre ce discours. Pire : certains rajoutent des contraintes supplémentaires, comme l’impossibilité de transférer le fichier livre de l’ordinateur sur une liseuse électronique portable !

De quoi dégoûter a priori les lecteurs des livres numériques. Ou pis, les pousser dans les bras des pirates…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s