Crédit pousse au crime

Il fallait l’entendre pour le croire. Mais je l’ai entendu ; et croyez-moi, cela fait un choc aux oreilles. Sans parler du cerveau.

Quoi donc ?

Oh, un coup de fil banal, une jeune femme polie, tout sourire dans la voix : « Bonjour, je m’appelle M…. Je suis votre conseillère F…. [Ici, le nom d’un organisme de crédit bien connu.] J’appelle pour vous proposer le compte Trucmachin, une réserve d’argent disponible, etc., etc. »

(Réserve d’argent : comprenez crédit permanent.)

« Ah, non merci, chère madame, je n’en ai pas l’utilité. Je peux déjà obtenir ce genre de service auprès de ma banque habituelle. »

« Mais, » suggère-t-elle, suivant manifestement le script maison pour ce genre de circonstances, « il peut être utile d’avoir accès à une réserve dont votre banque n’a pas connaissance… »

Là, je l’arrête :

« Sauf que cela peut être dangereux ! Sur ce, au revoir, je ne désire pas vous faire perdre votre temps plus avant. »

(Clic.)

Je regrette presque de ne pas avoir enregistré l’appel. Enfin, pas vraiment, car je n’ai aucune envie de causer des problèmes à une employée lambda, qui ne fait que suivre les instructions de sa boîte pour pomper le plus possible de phynances aux gens crédules, même si cela conduit à enjoliver la réalité, à faire passer du crédit pour de l’argent gratuit et des opportunités de surendettement pour des facilités de paiement.

Mais c’était intéressant d’avoir la confirmation que ce genre de comportement est une politique officielle, ou quasi, d’une entreprise de crédit à la personne.

Nous vivons une époque… intéressante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s