Archives mensuelles : mars 2010

That’s me, starting a new story

How can this Internet funny cat know so perfectly how it feels?

funny pictures of cats with captions
see more Lolcats and funny pictures

Mmmh. Uncanny, indeed.

Piratage made in France pour Twitter

C’est du joli ! Mais je ne peux m’empêcher d’éprouver une sorte de fierté perverse à l’idée que le « pirate de Twitter » soit un Français. Où va se nicher le nationalisme…

Pseudonymé « Hacker Croll », il s’agirait d’un jeune Auvergnat (!) de 25 ans, étudiant, manifestement doué d’une bonne dose de ressource et de sagacité. Il aurait agit seul, pour l’amour de l’art et non pour le profit. Bon, n’empêche que c’est un sérieux délit d’accéder aux informations personnelles d’autrui sur les réseaux sociaux.

Du moins si vous n’êtes pas un agent assermenté d’un service de police ou de renseignements et agissant pour le compte d’un État.

Évidemment.

Why there’s no big budget Lovecraft movie

Well, it looks like François Launet (Goomi) has hit upon an answer… Heh.

The Unspeakable Vault (of Doom) #320, « Aborted Blockbuster » (© F. Launet/Goomi Studio).

Merlin et Rosny, deux prix du public pour l’Imaginaire

Vu chez Lucie Chenu : les votes sont ouverts pour le premier tour du Prix Rosny aîné (science-fiction) et du Prix Merlin (fantasy/fantastique).

Le premier tour du Merlin est ouvert jusqu’au 31 mars 2010 : pas de temps à perdre ! Pour le Rosny, on a jusqu’au 30 juin, mais cela ne fait pas de mal de jeter dès aujourd’hui un coup d’œil sur les listes de romans et nouvelles en lice.

P.S. Au fait, vous avez remarqué, parmi les romans éligibles au prix Rosny aîné 2010, celui d’un certain De Villepin, Dominique ? Si, si, c’est bien lui !

Crédit pousse au crime

Il fallait l’entendre pour le croire. Mais je l’ai entendu ; et croyez-moi, cela fait un choc aux oreilles. Sans parler du cerveau.

Quoi donc ?

Oh, un coup de fil banal, une jeune femme polie, tout sourire dans la voix : « Bonjour, je m’appelle M…. Je suis votre conseillère F…. [Ici, le nom d’un organisme de crédit bien connu.] J’appelle pour vous proposer le compte Trucmachin, une réserve d’argent disponible, etc., etc. »

(Réserve d’argent : comprenez crédit permanent.)

« Ah, non merci, chère madame, je n’en ai pas l’utilité. Je peux déjà obtenir ce genre de service auprès de ma banque habituelle. »

« Mais, » suggère-t-elle, suivant manifestement le script maison pour ce genre de circonstances, « il peut être utile d’avoir accès à une réserve dont votre banque n’a pas connaissance… »

Là, je l’arrête :

« Sauf que cela peut être dangereux ! Sur ce, au revoir, je ne désire pas vous faire perdre votre temps plus avant. »

(Clic.)

Je regrette presque de ne pas avoir enregistré l’appel. Enfin, pas vraiment, car je n’ai aucune envie de causer des problèmes à une employée lambda, qui ne fait que suivre les instructions de sa boîte pour pomper le plus possible de phynances aux gens crédules, même si cela conduit à enjoliver la réalité, à faire passer du crédit pour de l’argent gratuit et des opportunités de surendettement pour des facilités de paiement.

Mais c’était intéressant d’avoir la confirmation que ce genre de comportement est une politique officielle, ou quasi, d’une entreprise de crédit à la personne.

Nous vivons une époque… intéressante.