La coccinelle de Darwin

Allez, tiens, un petit jeu pour perdre du temps sur le Net — euh, pardon, apprendre en s’amusant!

C’est Evolutionary Ladybug (“La coccinelle évolutionniste”), où le but est de guider la coccinelle avec la souris pour lui faire manger les pucerons. On ne gagne rien, mais on voit évoluer la population de pucerons: des individus vert feuille apparaissent (plus difficiles à repérer), leur vitesse moyenne augmente (ils sont plus durs à attraper), etc.

Un joli exemple de modèle informatique d’un système soumis à la sélection naturelle. C’est réalisé par le réseau de recherche en bio-informatique BEACON (Bio/computational Evolution in Action CONsortium), qui regroupe plusieurs universités américaines.

(Source: Blake Stacey et The Panda’s Thumb.)

About these ads

Une réponse à “La coccinelle de Darwin

  1. Ping : Tweets that mention La coccinelle de Darwin | L'Extérieur de l'Asile -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s